Aménagement d'espace intérieur
Aproplac à Lyon, rénovation et architecture d’intérieur
Plaquiste, travaux de plâtrerie à Lyon et Rhône-Alpes, Aproplac. Plaquiste, travaux de plâtrerie à Lyon et Rhône-Alpes, Aproplac.

Rénovation intérieure de maison, rénovation intérieure d’appartement, architecture intérieure : Comment ça marche ?


Rénovation complète d’une maison, rénovation intérieure d’un appartement, les raisons pour lesquelles nous sommes amenés un jour à franchir le pas sont nombreuses : futur achat, agrandissement d’espace, redistribution et architecture intérieure... Mais l’objectif est souvent commun : rendre un bien contemporain, gagner en confort de vie, optimiser l’espace disponible.

Il n’est pas toujours évident d’estimer l’ampleur des travaux, ni de savoir par où commencer. Néanmoins et en procédant par ordre, les grandes lignes du projet finissent par se préciser. Avant de vous énoncer les différentes étapes d’une rénovation d’intérieur, que ce soit une rénovation intérieure d’appartement ou une rénovation globale de maison, voici quelques principes essentiels pour vous guider dans votre réflexion :


À ce stade, la rénovation d’intérieure commence à prendre une tournure plus visuelle, les ambiances se dessinent. A chaque pièce son revêtement pourrait-on s’entendre dire, mais les différences et spécificités s’amenuisent au gré de l’évolution de ces matériaux, ainsi le parquet stratifié présentent dorénavant des décors imitant parfaitement le veinage d’un bois, ainsi que les lames ou dalles de vinyle. Leur résistance au passage est accrue et ces produits peuvent maintenant s’utiliser pour plancher chauffant. Néanmoins en règle générale on retrouve le carrelage dans les pièces techniques comme la cuisine, les toilettes ou la salle de bain. Les grands formats sont dans tous les cas priorisés, ils donnent la sensation d’agrandissement d’espace et les joints sont moins nombreux. A noter que les parquets anciens sont souvent conservés pour être poncés et vitrifiés.

Généralité : Hormis cas spécifique, optez pour les grandes dimensions, que ce soit du carrelage ou du parquet, aujourd’hui la tendance en rénovation intérieure va aux grandes dimensions. Elles ont l’avantage principal d’agrandir les volumes. Et contrairement à une idée reçue, qui semble logique, les grands carreaux du type 60x60 se posent très bien dans les petites surfaces comme les salles de bain ou toilettes par exemple, d’autant plus si vous travaillez sur une unité de sol. Le mélange carrelage/parquet est également conseillé, ce sont deux matériaux qui « matchent » bien l’un avec l’autre, cela contribue à rythmer vos espaces et participent à délimiter certains volumes ouverts comme une séparation de cuisine ouverte sur séjour par exemple.

La préparation des sols est par ailleurs fondamentale. Un ragréage est très souvent nécessaire pour une pose sans défauts, il est obligatoire pour les grands carreaux ou lorsque la planéité du sol n’est pas suffisante, ainsi que pour les parquets afin d’éviter que ceux-ci ne fléchissent. Plus les dimensions des matériaux sont grandes plus les sols doivent être parfaitement plans. Egalement, pour une pose de dalles vinyle sur un carrelage existant, le ragréage va permettre à ce que les formes de joints de l’ancien carrelage ne réapparaissent pas à terme sur le revêtement souple des lames ou dalles vinyle. Alors, dépose de l’ancien carrelage ou pas ? La question se pose souvent, par peur de se retrouver avec une différence de niveau. En rénovation on évite au maximum de déposer le sol existant, en effet la dépose d’un ancien carrelage va entraîner une dépose de la chape et donc une nouvelle conception de chape, les travaux sont alors plus lourds et plus coûteux. Lorsque les contraintes le permettent il est donc plus judicieux (ou moins onéreux) de poser un nouveau revêtement de sol directement sur l’ancien. La compensation d’épaisseur se fait simplement avec des barres de seuil ou des baguettes ¼ de rond. Les bloc-portes peuvent facilement être rabotés et la plupart des portes d’entrée se déligner. C’est au cas par cas.

Le carrelage (carreaux de sol ou faïences) : Rares sont les rénovations d’intérieur qui ne les utilisent pas. En effet même si vous optez pour du parquet, le carrelage se retrouvera souvent à minima dans les toilettes, salles de bain ou cuisine, bien que les parquets spécial pièces d’eau soient de plus en plus performants. Trois décors de carreaux sortent du lot : le classique en ton clair ou foncé, en format carré ou rectangulaire, le carrelage imitation parquet qui permet de marier la chaleur de l’aspect bois à la résistance du matériau et le carrelage imitation ciment, à formes géométrique, qui offre un côté vintage tendance, attention toutefois à l’utiliser avec parcimonie du fait de l’aspect « chargé » de ses motifs.

Les faïences sont quant à elles utilisées pour carreler les murs en salle d’eau, parfois dans les toilettes ou sur les crédences de cuisine. Pour les salles d’eau, la tendance est à la faïence toute hauteur des murs, cependant il vaut mieux ne faïencer que les parties sanitaires (intérieur douche/baignoire et mur côté vasque) afin de ne pas subir une sensation d’écrasement si l’ensemble des murs sont faïencés toute hauteur. Il peut être judicieux de conjuguer deux modèles de faïences afin de rythmer votre pièce et si possible d’accorder le format à celui du sol, exemple un 30x60 en faïence s’alignera parfaitement avec un 60x60 au sol. Certaines faïences sont structurées et apportent du relief et du dynamisme à votre rénovation d’intérieur.

Le parquet est quant à lui décliné sous trois formes (aussi !) : le parquet massif, utilisé dans la rénovation d’appartement ancien et souvent posé cloué sur lambourdes, il est de moins en moins privilégié de par son coût pour la rénovation d’intérieure même si une pose en encollage est possible. Cependant étant donné la longévité et la résistance de ce matériau, il est souvent conseillé de les conserver en les ponçant et les vitrifiant pour leur donner une seconde jeunesse. La tendance est à l’éclaircissement du bois. A l’inverse du parquet massif il existe le parquet stratifié, appelé également flottant. Choisis principalement pour équiper les sols des chambres, ce matériau évolue dans le bon sens, en effet les décors sont de plus en plus proches d’une imitation de bois massif, leur résistance au passage est accrue, certains se posent en pièce d’eau là ou d’autres conviennent aux planchers chauffants. Enfin et probablement le meilleur compromis, le parquet contrecollé vient compléter la gamme. La partie supérieure de ce parquet appelée couche d’usure est composé de bois noble (chêne, châtaignier…). Plus abordable que celui-ci, sa durée de vie va dépendre de l’épaisseur de sa couche d’usure. Plutôt appliqué aux sols des zones de vie que de nuit. Facile d’entretien, résistant, pouvant être poncé en général deux fois, il offre l’avantage du bois noble à prix modéré.

Autre revêtement souple : la dalle vinyle. Issue des anciens linoleums, ce revêtement longtemps boudé car vieillissant mal et désuet revient en force dans la rénovation d’intérieur. Aujourd’hui en matériau PVC il offre tout comme les parquets stratifiés, une résistance bien supérieure à son ancêtre linoléum. Les décors sont multiples : minéral, imitation béton ciré, acier ou bois, la dalle ou lame vinyle offre un prix attractif, un confort phonique et une personnalisation de vos espaces d’intérieur. Egalement compatible pièce d’eau et plancher chauffant, sa pose se fait en encollage ou par système de clips. Néanmoins il faut éviter les entrées de gamme pour s’assurer d’un mix résistance/choix décor pertinent dans la durée.

A noter que dans la plupart des cas cités, rarement les plinthes assorties au matériau sont privilégiées, en effet il est préférable d’optez pour des plinthes bois type MDF à peindre. Cela permet d’avoir un mélange de matériaux et donc de contribuer à rythmer les espaces de votre rénovation intérieure. Cela participe également à la mise en valeur des nuances et coloris des murs, une teinte murale est mise en valeur plus facilement avec une plinthe blanche par exemple.


  • Démolition, Plâtrerie, plaquiste, travaux Lyon et Rhône-Alpes, Aproplac.
  • Savoir-faire Plâtrerie, plaquiste, travaux Lyon et Rhône-Alpes, Aproplac.
  • Savoir-faire Plâtrerie, plaquiste, travaux Lyon et Rhône-Alpes, Aproplac.
  • Savoir-faire Plâtrerie, plaquiste, travaux Lyon et Rhône-Alpes, Aproplac.
  • Savoir-faire Plâtrerie, plaquiste, travaux Lyon et Rhône-Alpes, Aproplac.
interieur
Plâtrerie intérieur, plaquiste à Lyon et Rhône-Alpes, Aproplac. Plâtrerie intérieur, plaquiste à Lyon et Rhône-Alpes, Aproplac. Plâtrerie intérieur, plaquiste à Lyon et Rhône-Alpes, Aproplac. Plâtrerie intérieur, plaquiste à Lyon et Rhône-Alpes, Aproplac. Plâtrerie intérieur, plaquiste à Lyon et Rhône-Alpes, Aproplac.